Catalog

1030-18 Enterobacteriaceae (français)
Online
Added:
Credits awarded per Session. See individual Sessions for further details.
Credits awarded
Type
Name
Sub type
Value
Certificate awarded

About this item

GRATUIT POUR LES MEMBRES!

Description : Renforcez vos connaissances et vos compétences à l’aide de la nomenclature, des caractéristiques de culture, des techniques d’identification et de la pathogénicité pour faire la distinction entre Escherichia, Shigella, Salmonella, Enterobacter et d’autres isolats importants sur le plan clinique.

Date de commencement : Dès l’inscription

Achèvement : 52 semaines

Course/Activity Information

Résultats d'apprentissage :

Enterobacteriaceae

  • Énumérer les caractéristiques communes de la famille Enterobacteriaceae.
  • Nommer les trois Enterobacteriaceae les plus couramment isolées des échantillons cliniques.

Escherichia

  • Décrire les colonies typiques sur les géloses au sang et de MacConkey.
  • Indiquer les réactions typiques pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   TSI

o   ONPG

o   Indole

o   Voges-Proskauer

o   Citrate

o   Motilité

o   Lysine

  • Expliquer le processus pour l’identification rapide d’E. coli.
  • Énumérer les infections habituellement causées par E. coli.
  • Faire une liste des quatre types qui entraînent la maladie entérique.
  • Comprendre l’importance d’un producteur de BLSE.

Shigella

  • Nommer le genre le plus étroitement lié à la Shigella.
  • Décrire les colonies sur la gélose MacConkey.
  • Indiquer la pertinence de SS, XLD, HE, tétrathionate, sélénite and bouillon GN pour l’isolement de la Shigella.
  • Spécifier les réactions typiques pour :

o   Motilité

o   Lactose

o   Phénylalanine désaminase

o   Glucose

o   Sucrose

o   Uréase

  • Indiquer comment l’identification des espèces s’effectue.
  • Décrire la procédure pour le sérogroupage.
  • Expliquer pourquoi le sérotypage s’avérerait nécessaire.
  • Décrire la pathogénicité.

Edwardsiella

  • Préciser les réactions qui font la distinction entre Edwardsiella et E. coli ainsi que l’espèce Salmonella.
  • Indiquer l’importance clinique.

Salmonella

  • Décrire les colonies typiques sur Mac, SS, XLD, SS, HE et des médias de sulfide bismuth.
  • Indiquer les réactions habituelles pour :

o   Glucose

o   TSI

o   Motilité

o   Indole

o   Citrate

o   Désaminase phénylalanine

o   Uréase

o   ONPG

o   Lysine décarboxylase

  • Préciser les réactions qui peuvent faire la distinction entre S. typhi et d’autres espèces de Salmonella.
  • Donner un aperçu des étapes de l’identification sérologique.
  • Décrire l’infection causée par S. typhi et indiquer quels échantillons sont optimaux pour le diagnostic à divers stades de la maladie.
  • Expliquer la pathogénicité d’autres espèces de Salmonella et spécifier l’échantillon nécessaire pour le diagnostic.
  • Indiquer le réservoir bactérien normal de l’espèce Salmonella.

Citrobacter

  •  Comparer les réactions de Citrobacter freundii avec celles de l’espèce Salmonella dans :

o   TSI

o   ONPG

o   Lysine décarboxylase

  • Expliquer la pathogénicité de Citrobacter

Klebsiella

  • Identifier les deux espèces les plus couramment isolées.
  • Décrire les colonies typiques sur la gélose MacConkey et l’incidence des capsules.
  • Indiquer les réactions typiques de K. pneumoniae et de K. oxytoca pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   TSI

o   Motilité

o   Citrate

o   Indole

o   Ornithine décarboxylase

  • Énumérer les infections courantes et décrire le rôle de Klebsiella dans des infections nosocomiales.

Enterobacter

  • Nommer les deux espèces les plus couramment isolées du matériel clinique.
  • Décrire les colonies typiques d’Enterobacter aerogenes et d’E. cloacae sur la gélose MacConkey.
  • Spécifier la couleur du pigment produit par E. sakazakii et Pantoea (Enterobacter) agglomerans.
  • Indiquer les réactions typiques d’Enterobacter aerogenes et d’E. cloacae pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   TSI

o   Motilité

o   Citrate

o   Indole

o   Ornithine décarboxylase

  • Décrire l’importance clinique d’Enterobacter aerogenes, d’E. cloacae et d’E. sakazakii.

Hafnia

  • Indiquer le genre qui ressemble le plus à Hafnia dans des réactions biochimiques.
  • Décrire les colonies typiques sur la gélose MacConkey. Comparer Hafnia avec Shigella dans les essais suivants :

o   TSI

o   Motilité

o   Antisérums Shigella

  • Spécifier l’importance clinique.

Serratia

  • Nommer les espèces les plus couramment isolées du matériel clinique.
  • Décrire le pigment parfois observé.
  • Expliquer les colonies sur la gélose MacConkey.
  • Indiquer les réactions de Serratia marcescens pour :

o   DNase

o   Glucose

o   Lactose

o   Sucrose

o   TSI

o   Phénylalanine désaminase

o   Arabinose

  • Décrire la pathogénicité de S. marcescens et son rôle dans les infections nosocomiales.

Proteus

  • Nommer les trois espèces reconnues comme étant des pathogènes humains.
  • Décrire les colonies typiques sur les médias sanguins, de MacConkey et fécaux.
  • Identifier les réactions typiques pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   Sucrose

o   H2S

o   TSI

o   Phénylalanine désaminase

o   Uréase

o   Indole

  • Préciser l’importance des coprocultures.
  • Décrire la pathogénicité.

Morganella

  • Nommer la seule espèce.
  • Décrire les colonies sur les géloses au sang et de MacConkey.
  • Indiquer les réactions typiques pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   Sucrose

o   H2S

o   TSI

o   Phénylalanine désaminase

o   Uréase

  • Spécifier l’importance clinique.

Providencia

  • Nommer les deux espèces les plus couramment isolées des échantillons cliniques.
  • Décrire les colonies sur les géloses au sang et de MacConkey.
  • Indiquer les réactions typiques pour :

o   Glucose

o   Lactose

o   Sucrose

o   H2S

o   TSI

o   Phénylalanine désaminase

o   Uréase

  • Expliquer l’importance clinique.

Yersinia

  • Nommer les trois espèces bien reconnues comme étant des pathogènes humains.
  • Indiquer l’échelle de températures optimale pour la croissance.
  • Décrire la pertinence des médias suivants pour l’isolement de Y. enterocolitica :

o   Gélose au sang

o   Gélose MacConkey

o   Gélose SS

o   Enrichissement au froid

o   Gélose CIN

  • Décrire les colonies typiques de Y. enterocolitica sur les géloses au sang et CIN.
  • Nommer six caractéristiques pouvant indiquer Y. enterocolitica.
  • Expliquer la pathogénicité de Y. pestis, de Y. enterocolitica et de Y. pseudotuberculosis.

 

Auteure : Helen Smith

Date de la version : mars 2018

 

Heures PEP : 8,5

Crédits EPC : 0

À noter : Les heures PEP et/ou crédits CEP ne seront accordés qu’à l’achèvement réussi de l’examen final.

Close
Shopping Cart
Total:  Close

Loading Shopping Cart Items...